Algalita Marine Research Institute
Fondée en 1994 par le capitaine Charles Moore en Californie, l’organisation Algalita avait à l’origine pour objectif de sauver les forêts de kelp recouvrant les fonds rocheux de la côte californienne. Lorsqu’en 1997, Moore découvrit ce qu’on appelle le «Great Pacific Garbage Patch», le vortex de déchets du Pacifique nord, l’organisation changea radicalement d’objectif. Aujourd’hui, cette fondation à but non lucratif se consacre à la recherche sur la pollution plastique et sur ses effets néfastes sur l’environnement marin. Charles Moore définit le problème fondamental comme suit: «Dans les mers, la base de la chaîne alimentaire est remplacée par un matériau non digérable et non nourrissant qui, maintenant, excède en poids et en quantité l’alimentation naturelle.»

www.algalita.org

Expédition MED
Expédition MED, une initiative scientifique  fondée en 2010, s’engage en faveur de la biodiversité et de la propreté des eaux dans l’espace méditerranéen. Elle organise des expéditions de recherche pour collecter et évaluer des données afin de déterminer le niveau de pollution de la mer Méditerranée. Ce travail de recherche s’accompagne d’un vaste programme de médiation. De plus, en lançant l’initiative «1 million de clics pour sauver la Méditerranée», Expédition MED collecte des signatures qu’elle veut remettre au parlement européen sous forme de pétition, revendiquant un durcissement des directives sur les emballages et une large campagne de formation en Europe sur la question des déchets plastiques.

www.expeditionmed.eu

NOAA
Les services nord-américains National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA, Etats-Unis) ont acquis le statut d’acteur majeur en matière de pollution plastique des mers. Le plan stratégique de la NOAA est axé sur la disponibilité et la qualité de l’eau douce, l’impact des phénomènes météorologiques extrêmes, la pression démographique sur les côtes, le développement et la gestion des ressources marines et côtières et, surtout, l’incidence considérable du changement climatique sur la société et l’environnement. La question des déchets plastiques a une place centrale dans leur programme «Marine Debris». Outre leur activité de recherche et d’information, les services travaillent à divers projets comme l’appli «Marine Debris Tracker» permettant de localiser et de signaler par GPS les déchets marins.

www.noaa.gov
http://marinedebris.noaa.org

Ocean Conservancy
Fondée en 1972 à Washington D.C., sous l’appellation «Center for Environmental Education», cette organisation privée à but non lucratif se consacre surtout à la sauvegarde des mers. Elle met en avant les thèmes suivants: propreté des eaux, peuplements piscicoles, biodiversité et zones protégées. Ocean Conservancy organise tous les ans en septembre le «International Coastal Cleanup Day», qui a fêté son 25e anniversaire en 2011. Plus de 600 000 volontaires de 114 pays ont débarrassé les plages et les rives de 3945 tonnes de déchets. Mais ils ne se contentent pas de ramasser les détritus, ils rassemblent aussi des données standardisées sur la quantité et la constitution des déchets. Ces données sont dépouillées et publiées dans un rapport annuel.  an annual report.

www.oceanconservancy.org

OceanCare
Depuis 1989, OceanCare se bat en faveur des mammifères marins et des océans. L’organisation réalise des projets de recherche et de protection, des campagnes, des formations à l’écologie, elle intervient au sein d’organes internationaux et prend, partout dans le monde, des mesures concrètes afin d’améliorer les conditions de vie dans les mers du monde – ainsi, elle est conseillère spéciale ONU en matière de protection des mers depuis 2011. OceanCare lutte pour que soit diminuée la part des plastiques dans les produits cosmétiques, par exemple, que soient interdits les plastiques toxiques, développées des alternatives au plastique et encouragé le nettoyage des océans.environment.

www.oceancare.org

Oceaneye
Oceaneye est une association à but non lucratif basée à Genève, qui effectue des recherches dans le domaine de la pollution des mers par les plastiques (macro- ou micro-déchets). Tous les ans, des expéditions ont lieu en Méditerranée ou dans l’Atlantique Sud: elles collectent des données, dépouillées ensuite en collaboration avec l’EPF de Lausanne. Les informations ainsi obtenues doivent d’une part démontrer aux décideurs et aux pouvoirs publics combien il est urgent d’agir, et de l’autre, sensibiliser le grand public à cette problématique.

www.oceaneye.ch

Project AWARE
La fondation Project AWARE est un mouvement international, réunissant des plongeurs de plus de 180 nations qui s’engagent pour la protection de l’environnement marin. Son programme a pour priorités la protection des espèces de requins menacées d’extinction ainsi que la lutte contre les déchets marins. Au contraire de nombreuses autres initiatives de nettoyage, les «plongées contre les déchets» organisées par Project AWARE se concentrent sur le monde sous-marin. En fin de compte, le but de ces actions est de collecter des données et d’inciter le monde politique à agir.

www.projectaware.org

Surfrider Foundation Europe
La Surfrider Foundation Europe est une association à but non lucratif qui s’engage pour la protection des mers, du littoral et des vagues. Créée à l’origine par des surfeurs de Malibu (US), elle s’est étendue à l’Europe où la fraction européenne a été fondée en 1990 à Biarritz (FR). Outre les campagnes de formation et les actions d’information du public, cette dernière a lancé un programme important: les «Initiatives Océanes» qui organisent, une fois par an, le nettoyage des mers et des plages dans toute l’Europe. Les actions sont organisées au niveau de la région: peuvent y participer tous ceux qui le veulent.

www.surfrider.eu

UNEP
Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (UNEP) s’engage en faveur de la protection des mers par diverses activités. Le problème des déchets plastiques marins est également au cœur de la «Global Initiative on Marine Litter», dirigée par le Bureau de coordination du Regional Seas Programm et le Programme mondial d’action (PMA). Dans ce contexte, de nombreuses publications, coopérations et actions ont vu le jour. L’UNEP a entre autres co-organisé la 5e Conférence internationale des débris marins. De plus, il conçoit des stratégies, reprises ensuite par les acteurs régionaux.

www.unep.org
www.gpa.unep.org

5 Gyres
Cette ONG californienne s’est donné pour mission de réduire la pollution par les plastiques jusqu’à en débarrasser les mers. Au moyen de publications, messages vidéo, sites Internet, blogs, conférences dans les écoles et d’une exposition itinérante, elle sensibilise le grand public à cette problématique. En collaboration avec ses partenaires, les associations Pangaea Explorations et Algalita Marine Research Foundation, elle organise des expéditions de recherche afin de mieux comprendre la constitution et l’impact des grandes concentrations de plastiques dans les cinq gyres océaniques et de développer des solutions.

http://5gyres.org

  • RECHERCHER
  • CONTACT